Damas

Le damas est fait à partir de fer, d'acier et de nickel. Sa spécificité provient de la technique qui consiste à forger ensemble des barres de métaux différents, puis à marteler ce bloc et à le replier pour alterner les couches. La barre de damas est ensuite  polie et révélée à l'acide pour faire apparaître le motif. 
Le damas existe depuis le tout début de la métallurgie du fer mais la découverte des propriétés décoratives s'est probablement produite accidentellement lors de contact avec un acide (peut-être celui du processus de teinture des tissus). Dès lors, la technique de l'étirage/repliage/soudage avec des matériaux sélectionnés, a permis d'obtenir de l'acier homogène et acquérir une grande dureté, mais aussi des assemblages complexes pour des réalisations damassées de prestige, notamment l'épée longue (période gauloise)
Aujourd'hui, le damas est devenu une discipline artistique demandant patience, courage et créativité. Il résulte du corroyage qui est l’action de souder un métal, de minimum deux aciers par forgeage à chaud. On peut ainsi mélanger des aciers doux avec des aciers durs, des aciers carbones avec des aciers chargés en nickel….les possibilités sont immenses et surtout infinies !
L'alternance des couches d'acier est révélée par une solution corrosive attaquant certains alliages plus que d'autres et colorant ceux qui sont plus réactifs. De ce fait, on obtient des nuances de gris terne, argenté, brillant, foncé, clair, et noir.
Différentes techniques permettront de produire du damas feuilleté, torsadé, mosaïque, puzzle, à base de chaîne, de câble, par enroulement, par impression, par assemblage...mais aussi la technique du tranchant rapporté, et de la structure sandwich...
Vous avez compris que tout est possible et que pour certains couteliers, cet art est devenu une véritable passion !!!